Tranche de vie : petits travaux d'aiguille

Publié le 6 Septembre 2009

                               Cher(e)s ami(e)s,           
 
Je renoue avec mon habitude de vous proposer des petites scenettes ou tranches de vie,  que j'ai eu le temps de composer durant les vacances.

... Qu'il fait beau cet après-midi, le village est animé. Les femmes installées sur la placette se livrent à des travaux d'aiguilles.


Deux femmes discutent, ce sont des dentellières, elles échangent quelques astuces secrètes pour venir à bout du fil de lin qui ne cesse de faire des noeuds au fur et à mesure qu'il est utilisé.
 

De temps en temps, quelques personnes intéressées par leurs belles réalisations viennent les saluer et échanger quelques mots.
 

A côté d'elles, un groupe de personnes âgées savourent ces délicieux moments de rencontre avec les voisins et les voisines; chacune d'elles ou presque s'affaire : l'une file de la laine avec son rouet, les deux autres tricotent. Et puis, il y a tant  à raconter  : des souvenirs d'hier aux faits marquants d'aujourd'hui. Du reste, aujourd'hui... tous se  demandent  où est passé le vieux Elzéar,  quel coureur de jupons, même à son âge, vieux farceur, se disent-ils.


Pétronille se rapproche de son frère Léon le cordonnier.
- Léon, as-tu vu Elzéar ?
- Mais Pétronille, fichez-lui la paix à Elzéar, il a largement dépassé l'âge de raison, il sait donc ce qu'il fait le bougre !
- Ah mais alors Léon, il  fait donc quelque chose Elzéar, tu me dois la vérité, toi qui es son ami, il a sans doute dû te faire des confidences.
- Non Pétronille,  ne compte pas sur moi pour alimenter les ragots.
- Pétronille est contrariée, son frère ne veut pas lui dire où se trouve Elzéar. Dommage, elle aurait tellement aimé alimenter la discussion du groupe en se faisant prier pour raconter les confidences obtenues de la part de Léon.
Tant pis se dit-elle.
 
L'échoppe de Léon est modeste mais son savoir faire est apprécié des villageois. C'est un homme discret qui ne participe pas aux commérages du village. Inlassablement il recoud chaussures, vieux sacs et redonne vie au vieux cuir fatigué et délavé. Un vrai magicien ce Léon !


Ah mais... mais oui... le voilà Elzéar... et en galante compagnie au côté de  Mélanie qui confectionne un beau patchwork et de Léonce la jeune femme qui fait du boutis.
Elzéar en pince pour la jeune Léonce,  mais elle ne lui  dit mot pour éviter d'entretenir un faux espoir auprès d'Elzéar, alors c'est Mélanie qui converse de la pluie et du beau temps avec lui.
Le vieux Elzéar a toujours aimé les femmes et les années  n'ont rien changé à son tempérament entreprenant, il a juste oublié que maintenant, il serait sans doute de plus en plus difficile de courtiser une jeune et belle fille comme Léonce.


Deux petits diablotins à l'air moqueur, regardent la scène et du haut de leur jeune âge comprennent la situation.


Ils repartent en direction de leur grand-mère, la couturière du village et lui disent :
- Mamie, le vieux Elzéar est amoureux de Léonce, on l'a entendu lui conter fleurette, mais elle, elle ne veut pas de lui parce qu'il est trop vieux.
Mamie sourit, en les entendant, leur innocence ne les empêche pas de percevoir avec justesse le comportement des adultes, pense-t-elle.

Pendant ce temps, Mélanie montre à Elzéar son beau patchwork mais Elzéar aurait tellement préféré l'attention de Léonce à celle de Mélanie. Alors il fait bonne figure en faisant mine de s'intéresser à l'ouvrage.

Marie, la mère de deux petits diablotins les cherchent du regard, accoudée sur le rebord de la fenêtre, elle s'apprête à leur proposer un bon goûter qu'elle a préparé dans un panier en osier.


Tout deux font semblant d'esquiver le regard de leur mère, mais le chien  ne perd pas le panier des yeux, si les deux diablotins laissent passer leur chance, lui, saura apprécier à sa juste valeur le contenu de ce panier.


Ainsi va, la vie paisible et sans histoire dans ce beau petit village de Provence, sous le regard malicieux de ce couple d'enfants que nous retrouverons dans le prochain billet.


Dans le rôle principal de :
 
La dentellière : un  très beau santon "Fernande la Brocante" de Lou Christou.(Petit clin d'œil à mon amie Christiane).
 
La dentellière :  je ne sais pas ...
 
Le groupe de personnes âgées dont Pétronille :  les magnifiques santons Carbonel
Léon le cordonnier :  un splendide santon de Lou Christou
Elzéar :  santon Magali
 
Mélanie est un  clin d'œil  à mon amie Fanchon, qui m'avait dit n'avoir jamais vu un santon faire du patchwork, ne cherchez pas, vous ne le trouverez pas dans le commerce.
Léonce : magnifique santon Lou Christou.
Et enfin, les diablotins (frère et sœur), santon Colette Barles, ne sont-ils pas adorables ?

                           
                        A bientôt mes amis.


  
                         

 

 

Rédigé par Santounette

Publié dans #Petites scénettes ou tranches de vie

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M


Super sympa, j'ai adoré ! Ils sont tous adorables
Amicalement, Maous


PS. Le vert est un peu difficile à lire pour les petits yeux fatiqués.



Répondre
C


Inquiète de ne pas recevoir d'avis de parution, je venais aux renseignements !!!


Bisous Santounette :)



Répondre
P

Santounette
Patricia et moi avons parcouru ton blog; Sincères Félicitations & quelle passion !
Françis et Patricia MATTEI
Nous t'embrassons


Répondre
M

Quel beau reportage, comme une histoire qui se déroule sous nos yeux. C'était en plus divertissant.
Amicalement, maous



Répondre
A
Eh! Bé! tu en as de l'imagination!!! A quand l'enquete Policière chez les santons?? LOL!Trés mignonne taa petite histoire et le suspens final!On attend la suite des petits enfants!!
Répondre
F
ils sont tous adorables,surtout avec le texte et la mise en scene
Répondre
E
Mignone histoire.
Répondre
I
j'adore ton merveilleux sens du détail, ha et bravo pour ta bannière, que de belles couleurs provencales !bisous à toi l'amie santounette
Répondre
C
bonjour !trés sympa cette histoire, avec les photos des santons, ça fairait presque penser à une histoire animée !!bise et bon weekend !
Répondre
P
J'adore tes histoires !
Répondre
K
tu as l'art de faire parler les santons - ce sont de vraies scènes de vie réduites et c'est magnifique - bises
Répondre
F
Jolie scénette!Bon samedi!
Répondre
J
Toujours aussi jolis tes santons et quelle minucie dans les détails!!!!!Bisous Jardinette
Répondre
M
Coucou Santounette, j'aime bien comment tu nous racontes l'histoire de ce petit village.Gros bisous et très belle journée, http://muad-statues.over-blog.com/
Répondre
A
Coucou Santounette que des merveilles, l'autre jour en allant a Tourtour j'ai découvert une santonnier du tonnerre un vrai artiste que mon dit les villagois quel dommage que sa boutique était fèrmé. Ci un jour tu passe par la rends lui visite. je t'envoi une photo de sa boutique que je n'ai pa reussi a  faire correctement. Bon W-K je t'embrasse Bissssssssssssous André
Répondre
C
Coucou Santounette, j'adore comme tu as présenté ton article avec le nom des acteurs.. comme dans "au théatre ce soir" lol.. tu as vraiment bien travaillé cet été, ce petit village est des plus ravissants.J'enrage d'avoir la grippe à cette époque alors que dehors il faisait beau.. la fièvre m'a beaucoup fatiguée.. je suis KO.bon week end à toi avec plein de bisouschantal
Répondre
B
Un petit récit de la vie d'un village, très agréable.Ton commentaire n'était pas perdu il avait été mis en modération ......Contente de te revoir bisous Jacqueline
Répondre
M
bonsoir santounette après un jolie visite sur ton blog je te souhaite un bon week-end bisouxxxxxxxxxx
Répondre
M
Quelle belle histoire...pleine de poésie...bizz Malou
Répondre
L
Répondre
Q
passe un bon WE
qing et rene
Répondre
Z
C'est un plaisir ta petite histoire de santons d'un village provençal !!!Ils sont ravissants !La bise.Zoupie 
Répondre
B
pout toi , je peux te faire visiter la maison de mr farinelli à biotbisouspat
Répondre
Z
sont sympa les petites diablotins ... de vrais petits anges ! bisounours z'ours
Répondre
L
Jolies mises en scène ... Et avec les dialogues !
Répondre
N
BonsoirUn petit coucou en passant sur ton blogA bientôt 
Répondre
G
délicieux ton article avec ce goût des choses anciennes ...même la langue y contribue : ce "compter fleurette" est irrésistible !!bises
Répondre
L
Bonjour, de passage par hasard sur votre blog, je suis vraiment époustouflée, je ne savais pas qu'il existait autant de santons. Je vais profiter des vacances de Noël pour me rendre à Aubagne et j'irai découvrir les santons Magali.Et puis, j'aime également beaucoup les "Cents tons de Mamie", c'est original et décoratif.
Répondre
L
Merci de ton passage sur mes broderies je fais une expo l'année prochiane et les comms me servent a choisir celle que vous aimez le + pour l'expo...
Répondre
R
Attends, je débarque suite à un com' que tu as laissé sur mon blog, et je me retrouve sur un site magnifique et d'une originalité incroyable...Il va me falloir l'explorer à fond celui ci... pourquoi ne t'ai je pas connue plus tôt...Je me suis inscrite à ta news, comme ça, je ne te perdrai pasBises de la nuit à toi 
Répondre
M
kikou Santounette.Non seulement on a le droit d'admirer les santons , et voilà que cela s'accompagne d'une vraie histoire ! Je trouve le santonnier magnifique de précisionBizoute ma belle
Répondre
M
bonsoir ma Santounette bisou
Répondre
P
Jolie scène !*_* Bon après-midi *_*
Répondre
A
une histoire vraiment très drôle et pleine de saveur, j'ai adoré tous les détails, les chaussures et les sacs, le tricot, le panier du goûter, quelle imagination vraiment!bises et bonne semaine Santounette
Répondre
L
rondelets ces santons! de bons vivants! La panthère noire en balade en france n'as toujours pas été retrouvée... Qui c'est qui la planque dans son jardin? toi? lol
Répondre
H
superbe ton histoire, très realiste, j'ai l'impression d'assister à la scène.bises et bonne journée
Répondre
C
Ca y est, je me lance....D'ici quelques jours un blog sera créer, pas pour vous faire concurrence, bien au contraire, je n'ai pas votre talent mais étant passionné comme vous je pense que vous le comprendrez.Je galère pour obtenir une salle suffisament grande pour accueillir ma grande créche alors que j'ai la chance de vivre dans le mode des santons....c'est un comble non?En revanche après les aléas pour dénicher une salle, quel bonher de visiter votre site.Amicalement a vous et à tous les amoureux de créches.P.S./ Il fait toujours aussi beau à Cassis et bon courage à tous pour réaliser votre plus belle créche en cette année 2009.
Répondre
A
Voilà un bien sypathique village et conte....C'est nouveau tout ça,chez Sansounette.Mais,je pense,que c'est moi,qui suis en retard.Evidemment,après une si longue absence,il s'en passe des choses....Gros bisous à toi.Aimée
Répondre
M
bonsoir Santounette bravo   pour les petites scenettes bisou
Répondre
:
j'ai un peu de ravaudage à faire et comme j'ai pas envie de le faire je vais te l'envoyer pour que tes petites fées du village s'en occupent.LOL Très bonne soirée avec des bigs bises du soir.
Répondre
N
BonjourDe beaux santons avec toute une histoire tu as de l'imagination bravoBonne journée 
Répondre
A
Voilà, j'ai mis votre blogs dans mes liens, pour ce qui est des photos, je vous ai envoyé un mail avec les dates de parution, si vous ne savez pas les copier, j'enverrai les pages par mail du "Conte de Noël".Un petit mail et je vous répondrais.
Répondre
L
explications de mon absence sur mon fil.....Gros bisous
Répondre
J
Ben voici encore une bien jolie histoire... Heu si histoire il y a car là, je ne lit que du bien réel. Ces scenettes de "bidulages" ne pouvait que me plaire , comme tu t'en doutes! bizzzzzzzz et passe une très bonne journée.
Répondre
:
merci pour ce joli conte en images !Bon mardi ! Bisoux.dom qui rame toujours avec son ordi ...
Répondre
Q
encore une jolie petite histoire
qing et rene
Répondre
A
Tout a l'air bien paisible dans ce village où chacun vaque à ses occupations dans un petit quotidien rondement mené. Attendons ces deux diablotins au tournant ! Voilà ma curiosité qui est piquée!!!! Bises ma chère santounette, passe une bonne semaine!
Répondre
G
J'aime le texte , les photos et l'atmosphère reposant qui se dégage te ton billet......Senteurs et bien-être....Des mots qui font du bien......Tout simplement.....Gros bisous ma Belle Santounette et belle soirée....
Répondre
A
Quelle délicieuse petite scénette. Ces aimables personnages parviennent à travailler notre imagination. C'est tendre et charmant.
Répondre
A
Bonsoir Santounette,Très amusant, et paradoxalement, vous parlant de ma crêche, j'avais écris un" Conte de Noêl au Tricastin", illustré avec les photos de ma crêche. aux santons bleus...Si vous le souhaitez, je vous l'enverrai par mail. Comme quoi, on m'avait dit, t'es un peu fou....je m'aperçois que d'autres folles  (gentilles) courrent aussi sur la terre.Amitiés
Répondre