Il était une fois le calisson : les légendes à son sujet...

Publié le 4 Juillet 2019

Cher(e)s ami(e)s,

 

Tout le monde connait le calisson,  qui est une confiserie faite d'une fine pâte de melon confit et d'amandes broyés ensemble et nappée de glace royale posée sur un fond de pain azyme. Il s'agit d'une succulente spécialité d'Aix-en-Provence.

Mais connaissez-vous les deux origines les plus communément répandues qui expliqueraient d'où vient ce mot ?

On raconte que pendant le mariage du bon Roi René d'Anjou,  l'austère  reine Jeanne  de Laval esquissa son premier sourire lorsqu'elle aperçu un calisson. Aussitôt avalé, elle se tourna vers le Roi René son époux et lui demanda:
"Comment appelez-vous Sire, cette sucrerie si succulente?"
- "Di câlin soun" lui aurait répondu le Roi, ravi d'avoir ainsi réussi à  donner le sourire à sa bien aimée.
-"Des calins, quel joli nom" s'exclama la nouvelle Reine pleinement conquise par cette sucrerie.
Depuis ce jour dit-on, les calissons font partie de toutes les festivités d'Aix.

Une autre légende raconte que  faisant suite à une terrible épidémie de peste en 1630, l'assesseur Joseph Martelly fit vœu si cette épidémie se terminait, de faire célébrer chaque premier dimanche de septembre  un office d'action de grâce dédié à la Sainte patronne de la ville d'Aix-en-Provence.
C'est au cours de l'une de ces cérémonies que furent distribués des calissons bénis, aux fidèles, en chantant : "Venite ad calicem" (venez au calice) ceux que les Aixois malicieux auraient traduit en provençal :   « venes touti au calissoun » (venez tous au calisson).
A la fin de l'épidémie, les aixois  pensèrent  que le calisson avait permis d'endiguer la peste.
 
Plusieurs autres anecdotes prétendent à d'autres origines du calisson, les deux  proposées ci-dessus, sont les plus répandues même si historiquement, elles sont probablement discutables.

Le santon représentant la vendeuse de calissons est contemporain.  La plupart des santonniers l'ayant  confectionné sont aixois.
 Certains ont réalisé soit la boite en forme de losange  dans laquelle sont vendues ces friandises, soit l'étal sur laquelle les calissons étaient posés.
Il est à noter que cette friandise est associée à un personnage typiquement féminin.
 
La forme en losange du calisson représenterait pour certains le berceau de l'Enfant Jésus. 
Santon Fouque

Santon Fouque

Santon Richard

Santon Richard

Santon Cavasse

Santon Cavasse

Santon Cavasse-Ferry

Santon Cavasse-Ferry

Santon Cavasse-Ferry

Santon Cavasse-Ferry

Santon Gilbert Orsini

Santon Gilbert Orsini

Santon Richard mis en scène dans l' une de mes anciennes crèches

Santon Richard mis en scène dans l' une de mes anciennes crèches

Il est bien évident que les fondements historiques de ces 2 anecdotes sont largement sujets à caution mais n'en restent pas moins savoureux et poétiques.
Si certains d'entre vous souhaitent approfondir leurs connaissances sur l'origine du terme calisson, vous trouverez   des informations  plus  précises dans la  publication suivante  : "calissons festifs, étiologies et responsabilités inventives." réponse à Noël Coulet sur Marcel Provence de Danièle Dossetto. 

Et vous cher(e) ami(e) vous prendrez bien un petit calisson avant de finir...
 

 

Rédigé par Santounette

Publié dans #Intermèdes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Voilà bien un article qui fait saliver, le petit gout sucré des bonnes choses. Merci Santounette et voilà un santon de plus qui viendra s'ajouter à la collection et qui trouvera facilement sa place dans nos crèches du futur.
Répondre
S
Merci Philippe pour ce commentaire.
Oui un santon qui a toute sa place dans nos crèches provençales et qui pour l'instant n'est réalisé que par les santonniers d'Aix.
J'aime beaucoup ces santons moi aussi.
Bon dimanche
A
Agréables anecdotes tout comme ces calissons qui d'agréables sucreries.
Bel été Santounette !
Répondre
J
J'accepte volontiers ce calisson, article bien agréable, léger et sucré. Merci Santounette.
Les santons sont très beaux notamment le santon Richard.
Répondre
T
Salut,
J'aime bien les amandes alors le calisson , ouah
On a de la chance le temps devient supportable.
Un peu de pluie ferait du bien et aussi à la nature.
Bonne journée
Répondre
N
Un calisson ne se refuse jamais, hi hi... j'en raffole ! heureusement que j'habite loin d'Aix, hi hi...
Merci pour le partage de ces histoires amusantes, à défaut d'être vraies...
Ces santons sont superbes.
Bises, belle soirée
Répondre
I
Bien agreables ces articles
Répondre
S
Merci.
Des articles de saison, légers...
Merci d'être passée.
G
Depuis que j'ai trouvé une irrésistible recette de calissons j'ai du succès avec eux. Je en connaissais pas ces jolis légendes. Merci de nous promener dans le monde des santons mêmes en juillet
Répondre
S
Les calissons font toujours des heureux.
Nous avons beaucoup d'histoires savoureuses en Provence et oui l'été est propice aussi aux santons qui permettent d'illustrer les petites histoires.
Merci d'être passée et d'avoir pris le temps de laisser un commentaire.
J
Merci pour ce moment de gourmandise plaisir, très beaux santons !
Répondre
C
Mmh!!!cest tellement bon les calissons et que de poesie. Pour ma part, je prefere la première version. Merci pour ce nouveau partage.
Répondre
K
Délicieux calisson !!
Merci pour cette belle page "calissonne"
Bisous Santounette
Répondre
Q
Un sourire pour toi en échange de ce calisson.
Merci pour ces histoires que je ne connaissais pas et pour ces beaux santons.
Bises et douce journée.
Répondre