LES PERSONNAGES DE LA GALINETTE (2/4)

Publié le 8 Juillet 2007

  SUITE DE LA VISITE DE LA GALINETTE (2/4)
 
 
Cher(e)s ami(e)s
 
De tout temps dans la Provence,11-copie-2.JPG
l'eau fut une ressource précieuse. L'ouvrage "Manon des Sources" de Marcel Pagnol, faisait état de la recherche de terres agricoles avec des nappes phréatiques d'où la présence du sourcier pour faciliter les recherches.09-copie-1.JPG
Plusieurs puits jalonnent les terres agricoles, les paysans et métayers s'y retrouvent pour puiser l'indispensable eau nécessaire à la vie de tous les jours.
 10-copie-1.JPG
C'est aussi l'occasion, de discuter  et de faire passer les nouvelles de foyer en foyer.
Regardez bien les cruches, elle ont pratiquement toutes les mêmes caractéristiques, il s'agit de céramiques en terre cuite, rehaussées d'une peinture émaillée.
Comme vous pouvez le constater, la tête reste un support de transport essentiel. Beaucoup de santons sont représentés dans la même posture. Le port sur l'épaule est aussi un moyen utile impliquant moins de risque que le transport sur la tête qui lui,nécessite habitude et équilibre.

12-copie-2.JPG
Restons dans l'élément liquide et voyons apparaître, le porteur de vin et la femme au tonneau. Tous deux se sont installés à la ferme en tant que vendeurs itinérants. 
Ces cuvées (probablement ancêtres des vins rosés actuels) étaient consommées sans modération par certains, ce qui explique que Pistachié et Bartoumieu, les deux  valets de ferme apparaissent souvent dans un état "second" pour avoir abusé de " la Dive bouteille".
15.JPG
La préparation de l'aïoli, c'est tout un rituel à respecter. Au centre, le principal protagoniste, il pile l'ail avec des gestes précis et réguliers qu'il tient de ses ancêtres, à sa gauche Bartoumieu  qui après avoir fait le tour des popotes
 16-copie-1.JPG
et pris quelques verres, apporte des paniers de légumes : carottes, poireaux, pommes de terre mais aussi et avant tout de la morue salée.
Il en est de même pour la femme (santon intitulé: la femme à la morue) qui est à ses côtés, avec un joli tablier bleu tenant à la main une morue et sur la tête une cagette pleine de ce poisson essentiel dans la cuisine provençale. Ses victuailles complètent l'apport de Bartoumieu.  Ce délicieux et traditionnel met sera partagé par la Galinette  aujourd'hui. Le reste de poisson fera l'objet d'une brandade de morue dans les jours à venir.
Le porteur de vin trouve naturellement sa place auprès de ce trio.
Pimpara, le rémouleur n'est pas bien loin, il sait également qu'on aura besoin de ses services.
18-copie-1.JPG

Pendant ce temps là, les anciens sont assis près de la fontaine.    
19.JPG
Après avoir prété main forte aux plus jeunes dans la matinée, ils attendent tranquillement l'heure du repas bercés par le chant des cigales ou entraînés par les chants dansants du groupe de musiciens.
17-copie-3.JPG
Vers 17h, le calme revient, alors les discussions vont bon train, et de merveilleux ouvrages  aux aiguilles sont confectionnés par les femmes aux mains expertes bien qu'usées par le temps et le labeur.
1.JPG
Il est cependant nécessaire de préciser que les santons assis sont socialement plus favorisés que la plus part des autres qui, pour survivre, sont obligés de parcourir la forêt pour fabriquer des fagôts de bois portés à dos d'homme. C'est le petit peuple  des humbles  pour lesquels on éprouve une grande tendresse, tellement leur histoire nous touche. Regardez plus précisément les vêtements, ils témoignent de l'appartenance à une classe sociale (comparez  les vêtements du  vieil homme assis près de la fontaine quelques photos plus haut et ceux du  porteur de fagots, il en est de même pour les vêtements des femmes).
14-copie-1.JPG
Un moine,  un volatile à la main se tient près de l'oratoire qui jouxte l'entrée de la ferme. Son allure générale, permet d'identifier "Saint François d'Assise" qui fut à l'origine de la représentation de la Nativité sous la forme de crèche vivante.
Une précision s'impose, il est également le patron des animaux car c'est le premier à s'être érigé contre la cruauté infligée aux bêtes. (Quelques illustrations, notamment de ses écrits le représentent avec un chien à ses côtés).

Rédigé par Santounette

Publié dans #Petites scénettes ou tranches de vie

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
mais....il me semble que ce sont les santons Carbonnel....elle est superbe ta crêche c la tienne? Moi j'adore ce papier c vraiment noël, j'ai fait une aussi petite mais pour l'instant elle est dans un carton
Répondre
Q
Décidément... je crois que je pourrai revoir ces articles avec bonheur !Gros bisous, Santounette !
Répondre
I
c'est joli la provence, cela me rappelle mon enfance
Répondre
L
Il sont superbes ces santons et les histoires fort belles.

Je connaisssais un endroit dans le Var o* on fabriquait des santons. C'était à "Le Val".
On visitait de nombreuses crèches de tous les pays et une immense crèche avec les santons de provence.


Est-ce toi qui les fabrique ?

Gros bisous des cybermamys et de Luice
Répondre
S
Lucie comme je l'ai indiqué dans mon billet intitulé "les animaux de la Galinette" l'essentiel des santons présentés sont crées par les ateliers Carbonel de Marseille, il y en a aussi d'autres santonniers, Escoffier, entre autre. Seuls 5 santons sont faits maison, ils sont en argile crue, car il manque le four de potier. Les santons sont essentiellement fabriqués à Aix, Aubagne et Marseille.
R
Sur ce texte tu t'es vraiment surpassée. Bravo! En plus ce petit air de Provence est plus que bienvenu ces jours-ci où il fait presque froid chez nous, un vrai temps à ressortir les gros pulls, et la pluie en plus. Combien de personnages possèdes-tu en tout (si tu en connais le nombre...)? Tu dois bien avoir aussi autant d'animaux. C'est sans doute le fruit de nombreuses années d'acquisitions. A bientôt.
Répondre
S
Je te remercie Renée pour ton commentaire, je te confirme que je ne connais pas le nombre exact de santons, probablement une centaine. Je n'ai présenté que ceux de la taille de 7cm mais j'ai aussi les mêmes avec la taille au-dessus (10 cm). Oui, j'ai mis plusieurs années pour les acquérir.  
C
Bonsoir Santounette,
Magnifique reconstitution de la vie locale provençale !
Amitiés en te souhaitant une bonne soirée,
Christian
Répondre
A
C'est superbe, je viens de passer un agréable moment à lire la galinette 2, j'ai adoré. Merci pour ta visite aussi. Bisous. Chantal
Répondre
C
Les porteuses de Pastis, elles existent ?!...
IOI
Répondre
B
j'attends la suite avec impatience, santounette
béa
Répondre
B
Fabuleux, je me régale. Comment visiter une région? Un grand merci. Ils sont superbes tes santons , manque plus le chants des cigales et le fifre.
Répondre
F
bonjour,
on s'y croierait vraiment, trop génial
merci pour ton com sur mon blog
a bientot mchantal63
bises
Répondre
V
c de toute beauté...autant en lecture que visuel..j'adoreee
continue de me faire rever
bisous
val
Répondre
B
Je crois revoir le film de Pagnol ...toute l'importance de l'eau... je ne connais pas bien les recettes culinaires provençales alors voir tous ces ingrédients m' intéressent beaucoup... et tu arrives à mettre de l'émotion dans ces personnages de la tendresse mais aussi de la compassion.. C'est un vrai plaisir visuel mais aussi à t'écouter raconter..merci beaucoup pour ces articles ..
Répondre
F
Bisous en regardant une nouvelle fois cette belle crèche , quand on y pense l'eau était déjà d'actualité.....

Bisous
Françoise
Répondre
B
Quel univers merveilleux, tu me fais bien rêver avec toutes ces jolies histoires et ces personnages attachants ! merci Santounette Bisous
Répondre
L
de plus en plus belle ta Galinette, c'est un régal pour les yeux et l'imagination. les santons assis sont très jolis. la mise en scène est superbe et pleine de surprises, j'adore !
Répondre
M
Vraiment joli travail ! Bravo
Répondre
P
J'adore la façon dont tu égraines la journée....et comme tu nous fait découvrir toute une culture...j'apprends plein de choses....C'est fou comme avec les personnages le décor prends vie....et les détails sont si minucieux....mille bravo! bisous
pat
Répondre
M
Tous ont leur place et ainsi expliquée on la comprend mieux. Merci de nous pointer les détails qui ont leur importance.
Michou
Répondre
M
JE VIENS DE PASSER UN moment de reve c'est un vrai bonheur la mise en scene est d'un realisme surprenant que faut'il dire merci et bravo cela ne suffit pas tellement je trouve beau grosses bies mamie Gigi
Répondre
L
Santounette,
On n'avait pas encore visité ton blog.
mais c'est magnifique tous ces santons.
Mes amis aimeraient bien mettre ton lien sur notre blog. Accepterais-tu d'en faire autant pour nous ?
Ce serait gentil. tu peux nous répondre sur notre site
Merci et de gros bisous des cyberùaùys et de Lucie
Répondre
J
Normal qu'avec de la morue salée , Pistachié et Bartoumieu picolent un peu
merci de ces excellents récits
Répondre
M
Chère Santounette, comme à chaque fois que je te rends visite, je m'emerveille car tes présentations sont spendides et donne envie de vivre dans la Galinette ou de stopper le temps qui passe pour revenir à cette époque.
Répondre
C
tout est vraiment magnifique que c'est beau un vrais regal pour les yeux et les details sont genials et merci pour l'histoire qui va avec
amicalement
christophe
Répondre
B
2ème épisode passionnant... c'est encore mieux que les séries américaines à la TV
quant à la condition social des uns et des autres, les différences ont toujours existé et existeront toujours.....
Bizzzzzz à toi
Répondre
S
Un plaisir que de lire ces beaux articles. Et toutes ces scènes... On s'imagine au milieu de cette histoire.
Merci pour tous les commentaires laissés sur mon blog. Bonne journée.
Répondre
R
Je viens de découvrir la suite de la galinette, quelle merveille, les détails qui nous dévoilent la vie provençale, je me régale, car j'aime la provence . Heureusement que St Francois d'Assise était là pour contrer la cruauté infligée aux animaux sacrifiés.
Merci pour tes coms chez moi
Bonne journée à toi
Delphine
Répondre
B
Alors ça, las santons, c'est trop mignon.
Ceci me rappelle les crèches que j'inventais à Noël pour ma fille qui vidait sa ferme pour ajouter sa touche personnelle.
Belle journée.
Répondre
F
Belle suite, belle présentation, ton reportage est très beau, et magnifique cette ferme

Bisous
Françoise
Répondre
D
Toutes mes félicitations Santounette. Bravo pour l'exceptionnelle qualité de tes textes et de tes scénettes.
Répondre
J
Bonjour...La Provence, ça me parle...! d'ailleurs je vais y descendre jeudi voir ma fille qui y habite, un charmant village (Charleval en Provence) qui se trouve près de Lambesc, entre Avignon et Aix...j'espère que nous aurons meilleur temps qu'ici en région parisienne..moi qui ai connu ces dernières semaines des températures de +45° dans le désert, en Egypte, je trouve notre été bien tristoune..joli ton blog consacré aux santons...tous ces petits personnages en situation font revivre l'histoire de cette belle région, toujours sous le soleil..veinarde..à bientôt, et merci de ta visite :0044:
Répondre
G
Merci Santounette...et à demain.....
Répondre
G
Ton dernier billet me plait énormément.....Je revois le film de Pagnol dans ma tête........Ton blog est lumineux et il m' interesse beaucoup.....j' admire ton travail.......Je vais te mettre dans mes liens si tu veux ???? si tu n' est pas d' accord dis le moi et je l' enlèverais bien sur......Amicales pensées......
Répondre
D
Quelle description détaillée de tous les personnages de la galinette dans tes commentaires ... C'est un vrai régal ; on se sent transporté dans ce monde, c'est merveilleux ! J'attend la suite avec impatience. Merci de nous faire rêver ...
Répondre
A
Santounette, je pourai faire tout un roman avec les éloges que j'ai envie d'exprimer; que ce soit les photos des personnages ou les commentaires explicatifs, c'est précis et passionnant.
Où trouves-tu toutes ces figurines?
Amitiés et bonne soirée !
Monique
Répondre