Isidore le garde-champêtre

Publié le 27 Juillet 2019

Santon JP Giordano

Santon JP Giordano

Cher(e)s ami(e)s
 
Isidore  le garde-champêtre était un homme de confiance, droit, juste et courageux, il représentait la Loi dans le village. On avait souvent recours à lui pour des querelles entre voisins, des  petits actes de  braconnage…
Aux côtés de Monsieur le Maire et de Monsieur le Curé, il faisait partie des notables.
Sa moustache fournie lui donnait une prestance qui faisait autorité, Isidore ne souriait jamais, il s’imposait cette rigueur comme  gage de son sérieux.
Vaille que vaille, il arpentait  routes et sentiers quel que fut le temps, tous n’avaient qu’à bien se tenir car Isidore veillait au bon fonctionnement du village. Le chemin des douaniers n’avait aucun secret pour lui, il en connaissait tous les coins et recoins, toutes les herbes, toutes les senteurs.
C’était le mercredi qu’il aimait le plus, car c’était un jour de marché sur la place du village. Les étals regorgeaient des produits des fermes environnantes presque tous les villageois étaient présents, il savait qu’il allait pouvoir donner les informations communales au plus grand nombre.
Alors avec frénésie, sa cocarde bien accrochée sur le bras, après un roulement de tambour énergique, il lançait son :
-  Avis à la population …
Santon Alice Bertozzi

Santon Alice Bertozzi

A bientôt
 

 

Rédigé par Santounette

Publié dans #Petits métiers

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Q
C'est un personnage que j'aime beaucoup. Je me demande s'il en existe encore.
Bisous et douce journée. Merci pour la mise en valeur de ces santons.
Répondre
A
Dans notre village, on a eu une femme garde-champêtre. C'était le temps où trois femmes "gouvernaient" le village: ma grand-mère en tant que Maire, la secrétaire de mairie et aussi tenante du café-épicerie était aussi une femme et notre garde-champêtre féminin.
Ce métier ferait bien de revenir tellement les incivilités sont plus nombreuses maintenant. Les parents éduquent moins bien leurs enfants et plus personne n'ose faire des remontrances à leur progéniture de peur de se voir interpeller.
Et c'est pareil ailleurs en France où tout est devenu individualisme et refus de l'autorité.

Merci pour cette superbe histoire qui m'a rappelé des souvenirs !

Bises et à + Sanrtounette !
Répondre
J
J'espère que Santounette ne m'en voudra pas de répondre à votre commentaire pour vous dire que je l'ai beaucoup apprécié. Je ne savais pas qu'il y avait eu des garde-champêtre femmes.
.
Par ici il y en avait un .....
....pas de tambour.....mais une cloche pour annoncer les "nouvelles" ! bonjour le travail et dans toutes les rues du village
Répondre
P
super sympa Isidore ce garde champêtre santon , un personnage important dans les villages, bonne semaine heureux lundi, bisous
Répondre
J
Merci Santounette de nous rappeler cette belle fonction de garde-champêtre, ce petit côté nostalgique m'a bien plu. Le petit conte est très agréable à lire
Répondre
K
Qu'il est chouette Isidore ! Et ton récit bien agréable à lire. C'est vrai qu'autrefois dans les villages, c'était un personnage important.
Bisous Santounette
Répondre
G
Magnifique récit. Super Isidore qui nous rappelle combien le garde-champêtre était oui un personnage important autrefois au cœur de nos villages.
Bon dimanche
Giselle
Répondre
D
une petite histoire comme je les aime !
Répondre
I
Des contines d'été agréables qui nous amènent petit à petit vers la préparation de nos crêches.
Répondre
J
Santounette, j'adore ce petit récit
Répondre
N
Quelle jolie manière de faire revivre un personnage autrefois si important dans nos villages...
Bises, bon dimanche
Répondre