La crèche 2017 de Philippe et d'Hubert de Belgique (1/3)

Publié le 23 Février 2018

Cher(e)s ami(e)s,
 
 
Aujourd'hui je vais vous présenter une crèche complètement atypique constituée de 3 parties: Wallonne, le Sud imaginaire et l'Orient avec les mages et les artisans.
Il s'agit de la crèche de mes amis Philippe et Hubert qui ont commencé les préparatifs dès le mois de juin, ils l'ont intitulé la crèche des trois clochers.
Elle a nécessité énormément d'heures de travail car ils ont reconstitué, entre autre, l'abbaye de Val Dieu dans son intégralité, ainsi que toutes les maquettes,  un travail titanesque qui force mon admiration.
Bien sûr, les puristes, défenseurs de la crèche provençale traditionnelle, pourraient s' en offusquer mais j'ai pris le parti de vous présenter les crèches d'ici et ... d'ailleurs.
Les textes teintés d'une pointe d'humour et les photos sont d'eux également.

La première région représente la Wallonie avec l'abbaye de Val Dieu, tout ce qui tourne autour : la ferme, la Berwinne, la brasserie, le château et forcément l'architecture de l'abbatiale.
La crèche 2017 de Philippe et d'Hubert de Belgique (1/3)
Il était une fois...
La crèche 2017 de Philippe et d'Hubert de Belgique (1/3)
A quelques jours de la fin de l’année 2017, nous retrouvons nos deux amis au pied de l’Abbaye du Val-Dieu.
Nous revoici dans notre lieu favori Hubert ! Enfin, nous sommes prêt pour présenter notre crèche 2017.
  •  Nous y sommes enfin  ! C’est très agréable de se retrouver dans notre lieu préféré. Dis-moi, comment allons-nous nommer notre crèche cette année ?
  • Comme nous allons voyager du Nord au Sud suivant 3 enfants d’horizons différents vers un symbole universel : la Nativité , nous pourrions trouver un titre avec des églises non ?
  • Pourquoi pas ? Je propose : La crèche des 3 clochers.
  • Bonne idée Hubert ! On y va ?
La crèche 2017 de Philippe et d'Hubert de Belgique (1/3)
Il y a 800 ans, l’Abbaye du Val-Dieu voit le jour dans un des nombreux vallons du plateau de Herve, non loin de Liège. Dans cette « Vallée du Diable » terre boisée et peuplée de truands, s’alimente la Berwinne au cours tortueux et fantaisiste.
Des moines venant des Pays-Bas s’installèrent près de ce cours d’eau qui leur apportera l’énergie, les poissons et la bière.
La crèche 2017 de Philippe et d'Hubert de Belgique (1/3)
Au fil de l’histoire, après une époque  de destructions et de guerres, la petite communauté cistercienne ( l’ordre Saint-Benoit) édifia une somptueuse Abbatiale avec à son ombre  un joli cloître.
Hors de la Vallée du Diable naquit logiquement :  Val-Dieu.

Enfin, en  1934, la flèche de 32 mètres fut posée.
La crèche 2017 de Philippe et d'Hubert de Belgique (1/3)

-Regarde, nous découvrons la ferme.
-Oui, Philippe, savais tu que les moines réservaient la viande des quadrupèdes aux pauvres et aux
Malades ? Eux se nourrissaient de produits laitiers et de poissons élevés dans des viviers.

La crèche 2017 de Philippe et d'Hubert de Belgique (1/3)
-Effectivement ! Et le lait a permis l’affinage du renommé fromage du Val-Dieu.
- Le fromage qui sent si mauvais ?
-Non Hubert, il ne faut pas confondre avec le fromage délicieusement   « puant » le  Herve!

-Pouahhh !!! Passons à une autre spécialité bien meilleure  s’il te plait !
La crèche 2017 de Philippe et d'Hubert de Belgique (1/3)
  • Ah, pourquoi pas ? Enfin la bière…comme la belle blonde que tu dégustes déjà !
    Voici la brassine, ce qui veut dire en langage actuel la Brasserie. Il est vrai que boire de la bière à cette époque est plus sain que de boire de l’eau qui n’est pas toujours parfaitement pure et qui est donc pourvoyeuse de maladies.

La brasserie fournit une bière excellente que les religieux aimaient trop bien déguster.

  • Mais, Hubert, où les choses se gâtent, c’est quand, n’ayant pas bien su garder la mesure , ils en viennent aux mains !
  • Je les comprends, pas pour les bagarres mais pour l’abus de ce « merveilleux breuvage ».
La crèche 2017 de Philippe et d'Hubert de Belgique (1/3)

-Mais que se passe-t-il là-bas ? Deux moines s’affolent et demandent de l’aide. Un petit gros levant sa « jupe » (à ne pas confondre avec la bière Jupiler que nous nommons en argo « Jup ») vient en aide à ses deux « cons-frères (moines) » !

La crèche 2017 de Philippe et d'Hubert de Belgique (1/3)
  • Arff !!!! Le frère Loic, voulant retirer les branches obstruant la roue, a basculé sur celle-ci !
  • Il ne faut pas compter sur son ami complètement biiipp pour le secourir !

La crèche 2017 de Philippe et d'Hubert de Belgique (1/3)

-Par contre, ici c’est du sérieux…. Des frères et moniales  suivent un corbillard dans lequel se cachent des tonneaux de bière.
-A mon avis ce n’est pas un enterrement mais bien « une mise en bière…. »

La crèche 2017 de Philippe et d'Hubert de Belgique (1/3)
-Mais qui est ce noble à la fière allure ?
- C’est le maître brasseur muni de ses divers outils et ustensiles ; dans sa main gauche, un verre de bière, dans sa main droite, le grand et fin bois dénommé « puisoir » (grande cuillère servant à puiser les liquides). A ses pieds, à gauche se trouve la cuvette et à droite le broc.
-Et le moine à l’air hébété ? A-t-il fait pipi ?
-Mais non Philippe. On raconte qu’à l’époque, afin de savoir si la bière était arrivée à maturité ; le moine en chef choisissait le moine gaffeur ou le moins pieux pour faire l’ultime expérience.
Après avoir versé le précieux liquide sur le banc et si l’aube du malheureux restait collée sur le bois : la bière pouvait être consommée.
La crèche 2017 de Philippe et d'Hubert de Belgique (1/3)
-Ici, au pied de l’abbatiale  nous découvrons  une petite fille au joli minois. Mais que fait-elle devant cet étal et cette dame à l’allure sévère ?
- Et bien, cette scène représente la marchande à un sou.  La dame exposait dans une caisse des babioles très, très bon marché. Contre une piécette, les enfants emportaient un joujou.
-Et oui, un peu de rêve pour l’enfant, un peu de pain pour la marchande.
-Choisit-elle un cadeau pour le nouveau-né ?
-Tu verras bien !
La crèche 2017 de Philippe et d'Hubert de Belgique (1/3)
-Revenons à nous un court instant s’il te plaît. Vois-tu ces cygnes qui pataugent dans la Berwinne ?
-Magnifique scène ! Elle lui rappelle le jour, où se promenant dans le parc de l’Abbaye, cet animal impressionnant est venu se poser derrière lui. Il a été saisi.
- C’est tout un symbole Philippe. Le cygne représente la force : n’essaie surtout pas d’attraper ce volatile. Il représente la douceur et l’élégance (référence au ballet du Lac des cygnes) et évidemment la fidélité !
-La fidélité ? Ah bon ?
-Oui, dans un couple, quand un des deux décède, le survivant migre vers le Sud pour finir sa vie seul au bord du Nil.
- Comme tu dis…une belle et triste histoire.
La crèche 2017 de Philippe et d'Hubert de Belgique (1/3)

Voici les voleurs de poissons  des moines.

La crèche 2017 de Philippe et d'Hubert de Belgique (1/3)
Brisant cette quiétude, une fanfare résonne dans toute la cour. Entourés d’enfants, l’accordéoniste, le joueur d’orgue de Barbarie et le tambourinaire précèdent deux géants. Un cortège folklorique en cette période de Noël ?
La crèche 2017 de Philippe et d'Hubert de Belgique (1/3)
-Je pense que nous allons découvrir qui est à l’origine de cet événement.
-Oui, c’est le placeur de coq ! Cette cérémonie très importante, s’accompagnait toujours d’une fanfare ainsi que des autorités locales. Pour ce faire, on décorait l’enseigne de rubans multicolores.
Ensuite, après la bénédiction, il prendra sa place définitive au sommet de l’édifice.
-Au-dessus de la flèche de 32 mètres ?
Qui sont les adorables bambins à sa gauche ?

-Ils sont les chanteurs à l’étoile. La veille de l’Epiphanie, la tradition veut que, en Belgique, les enfants se déguisent et sillonnent les rues des villages. A chaque maison, ils chantent une chansonnette spécifique en wallon ou en français. C’est le jour des hèyes. Traditionnellement, les habitants remettent à chaque enfant « une pitite hèye » : un bonbon, un fruit, une petite pièce.
La crèche 2017 de Philippe et d'Hubert de Belgique (1/3)
Nous retrouvons ici la quiétude.
A l’ombre de l’abbatiale apparaît le quartier des étrangers : la résidence dans laquelle le père abbé, grand seigneur religieux, accueillait ses hôtes de marque.
La crèche 2017 de Philippe et d'Hubert de Belgique (1/3)

Pour terminer notre ballade dans ce fabuleux site, nous pénétrons dans le « Jardin des ombres», fruit de leur imagination.

La crèche 2017 de Philippe et d'Hubert de Belgique (1/3)
Dans ce mystérieux petit jardin, entre les voyageurs, les prieurs et les pique-niqueurs, nous découvrons certains personnages de notre riche folklore Wallon : Marcatchou, le pêcheur du bord de Meuse qui conservait ses asticots dans sa bouche (eh oui !), l’élégant Molon de Namur semeur de joie et de réconfort et un violoniste anonyme.
Non Hubert, je te vois déjà venir : ce n’est pas ton compatriote André Rieu !
La crèche 2017 de Philippe et d'Hubert de Belgique (1/3)

Pour finir une vue générale avec une jolie Princesse que l'on aperçoit dans le miroir.

La crèche 2017 de Philippe et d'Hubert de Belgique (1/3)

Ainsi s'achève la première partie de la crèche de Philippe et Hubert, laquelle je le rappelle a nécessité de nombreuses heures de travail pour la réalisation des maquettes.

 

                A bientôt pour la suite
 


 

Rédigé par Santounette

Publié dans #Les crèches des ami(e)s

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Bravo à nos amis belges.Quels dialogues et quelle "mise en scène" les moines sont SUPER!!!Sont-ils faits par un santonnier belge?Géniales sont les "postures"de ces messieurs. Par contre votre crèche donne envie de voir cette abbaye grandeur nature,j'aime bien monter en Belgique où je suis toujours bien reçue!A l'année prochaine!merci encore de nous faire partager cette petite merveille.
Répondre
A
Que d'anecdotes ! Très intéressant de connaître toutes ces "histoires" anciennes !<br /> Magnifique travail de reconstitution ! Bravo à Philippe et Hubert !
Répondre
A
Je suis blufée par la creche et par ta presentation C a c du boulot de pro Je partage les photos et renvoie les interesses sur ton blog !
Répondre
M
Bonjour à Tous<br /> <br /> La frite nos amis de Wallonie..........superbe travail de construction et d'architecture. Une page d'histoire, plus de l'humour. Etant aussi collectionneur de verre à bière (env 1300 pièces), je suis sous le charme de la brasserie............j'en ai même soif vue l'heure. MDR pour le moine Loïc et le corbillard !!!!!! C'est "maître" Robert Noirhomme qui fabrique tous ces moines ???? Localisation du santonnier ???<br /> Tant pis pour les sudistes et les puristes, je vais me faire une fricadelle avec du Camembert de ma Normandie avec une bonne trappiste en main.....
Répondre
P
Les moines de la scène de la brasserie ne sont pas de Noirhomme. <br /> Ils ont été réalisés sur mesure. <br /> Ceux derrière le corbillard, les nones, enfants de coeur et le cheval <br /> ardennais sont bien de Noirhomme. Les géants, poseur de coqs, hérons sont de mes <br /> amis. Vous pouvez visiter le site de Noirhomme et vous reconnaîtrez ses santons. <br /> Merci pour tous vos compliments. <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> Etc. Les 2 géants et autres santons sont de mon ami santonnier.
M
Toute une histoire cette crèche ! je félicite ce magnifique travail qui nous fait découvrir une belle architecture ! on s'y croirait :-) <br /> Bisous Santounette , je vais découvrir la suite ...
Répondre
M
quel bonheur de voyager dans le monde de philippe et hubert , toutes ces merveilleuses scènes du pays wallon ! La fabrication de la Bière si chère aux gens du nord est superbement mise en scène. les traditions me replonge dans l'enfance avec cette marchande de poires cuites, et le cortège des géants me rendent nostalgique . un grand merci à vous deux pour avoir représenté ces traditions , et d'y avoir mis toute la douceur qui vous caractèrisent on se sent bien chez vous ;) .............. vite la suite
Répondre
C
Quelle minutie dans tous ces décors! Les santons sont vraiment superbes (les moines sont tellement expressifs). <br /> On n'est pas sur une crèche "de chez nous", mais j'admire cette magnifique création. <br /> Bravo à vous Philippe et Hubert et merci Santounette de nous faire découvrir d'autres travaux d'artistes.
Répondre
S
J'aime ce travail de maquettiste, le conte et les santons qui sont bien en relation avec l'histoire.C'est dommage de ne pas trouver des santons de Robert Noirhomme, ils sont supers.<br /> Merci pour ce partage, j'attends la suite avec l'impatience d'un enfant à la veille de Noël.....
Répondre
P
Bonsoir Soizic, je vous remercie pour vos compliments. <br /> Dans cette partie consacrée à Val-Dieu, donc en Wallonie, vous retrouvez énormément de Santons de Robert Noirhomme: La crémière, le vétérinaire, les vaches, tous les moines et nones qui suivent le corbillard ainsi que les enfants de cœur. Il y a aussi tous ceux de notre folklore : Tchanthès et Nanesse, le curé, le bourgmestre, le blanc moussi, le joueur d'orge de barbarie, la fermière et le chien qui tire la charrette,l'accordéoniste, la vendeuse de poires cuites et dans le jardin des ombres, le souffleur du Val- St Lambert, le Molon de Namur, Marktchou et le violoniste...que de beaux santons que j'ai peint. Pour la partie du Sud, il y en a quelques uns également.
J
J'aime beaucoup mais on est néanmoins loin, peut-être trop loin de la crèche traditionnelle, c'est plus une réalisation de maquettiste. Je salue toutefois l'excellence du travail.
Répondre
V
les bâtiments sont très beaux,en quelle matière sont ils faits? J'aime beaucoup les santons est-ce que ce sont des santons Belges? On reconnait bien l'humour Belge.<br /> Merci pour le partage.
Répondre
S
Les bâtiments sont en polystyrène.<br /> Il y a effectivement des santons de Robert Noirhomme qui est un santonnier belge, des santons provenant de différents santonniers "amateurs" et des santons provenant de différents santonniers: Oustau d'Antan, Rampal...
K
Quelle superbe balade... Et si bien racontée. Ton récit est très agréable à lire. La bière y est à l'honneur. Ainsi que le cygne si gracieux et si fidèle.<br /> Merci Santounette !<br /> Bisous et bon WE
Répondre
T
Salut<br /> Elle est superbe cette réalisation. <br /> Que de travail il a du faire. <br /> Bonne journée
Répondre
M
Quel plaisir de lire ton article !Les dialogues sont savoureux , les personnages sont tellement "vivants" .Bravo à toi de nous révéler de tels chefs d'oeuvre de réalisme et bravo à Philippe et Hubert ,les concepteurs de cette crèche .Bisous Monique
Répondre
C
On est surpris, pris à "rebrousse-poil" avec une telle réalisation. Elle est époustouflante, quelle minutie, quel sens du détail, cette lumière au travers des fenêtres de l'abbaye, c'est impressionnant...<br /> Bravo Messieurs.
Répondre
Q
Quelle histoire !<br /> Magnifique !<br /> Bravo !
Répondre
M
Que c'est triste pour la petite fille autres fois lorsque les enfants faisaient des bêtises les parents très sévères leur vendaient les jouets je trouve ces maisons magnifiques bravo pour Philippe et hubert
Répondre
J
MERVEILLEUX !!! Que dire de plus ! J’habite à quelques kilomètres de Val Dieu et cette reproduction est époustouflante. Du pur bonheur ! Des scènes hyper vivantes. Des santons magnifiques. Une crèche à l’image de notre petit coin de Wallonie. Bravo.
Répondre
G
Magistral et divin. On se croirait dans un roman de Ken Follet !<br /> Bâtiments remarquables. Quel travail de maquettiste. Sublime. Dialogues succulents des santons. Superbe adaptation de la crèche en pays wallon loin des créneaux provençaux. Cela fait du bien.<br /> Du rêve et de l'imagination à profusion.<br /> Merci pour ce partage unique.<br /> Félicitations aux architectes, bravo à nos amis belges. En redemandons et attendons la partie 2 avec impatience.<br /> Bon WE dans la froidure !<br /> <br /> Giselle
Répondre
D
cette 1er partie est celle que je préfère ....on dirait une photo prise sur le vif , tant les personnages de chaque plan sont mis en scène avec minutie ....j'adore le dialogue entre les deux amis qui donnent encore une dimension supplémentaire à cette histoire bien ficelée..... et que dire de ces bâtiments somptueux ....je suis très touchée par la conception de cette crèche hors du commun .
Répondre
T
Bravo bravo c est superbe,le plus important n est il pas de FAIRE une crèche?le décor est à l image de votre région et bien vous avez bien raison c est magnifique !!splendides réalisations,que vos commentaires complètent admirablement. J adore vos santons et l histoire qu ils racontent vivement la suite....
Répondre
C
Cette creche est tres belle, les batiments epoustouflants, et les commentaires rejouissants, bravo
Répondre
S
Merci pour ce sympathique commentaire et cet enthousiasme.<br /> Bonne soirée
R
extraordinaire, merveilleuse, une oeuvre d'art, cette crèche wallone, toute la vie du pays wallon, quel beau travail, chapeau les artistes, merci Santounette d'avoir mi cette creche en valeur , elle mérite toutes nos louanges, bravo, amities et bises
Répondre
J
On est loin en effet de la crèche traditionnelle, et en faisant abstraction de certains commentaires, on est face à une réalisation qui, en modèle réduit est digne des "bâtisseurs de cathédrales".<br /> C'est une crèche qui laisse sans voix.
Répondre
A
Médaille d'or pour cette crèche hors normes ! C'est en effet absolument unique comme l'écrit NiniDs<br /> Cette réalisation mérite sa place dans un musée et pas seulement un musée de crèches et de santons.<br /> Merci de la mettre sous le feu des projecteurs Santounette, nous aimerions que Philippe et Hubert fassent une vidéo commentée.<br /> Merci, merci, merci à eux de nous permettre de voir une telle merveille
Répondre
N
Quel travail ! mais quel résultat somptueux, vraiment splendide... j'aime beaucoup l'idée de "mélanger" les genres, ce qui rend cette superbe crèche vraiment unique et leurs commentaires passionnants...<br /> Mille bravos !<br /> Bises, belle journée
Répondre
P
Quels artistes et quelle imagination ! j'ai beaucoup aimé <br /> Une marseillaise !
Répondre
B
Hello Santounette<br /> Magnifique créche ! Un travail de titan...... Tu sais le puristes provençaux commencent un peu à me gaver car ils se prennent pour le nombril du monde avec la crèche, ils feraient mieux de relire l'histoire et voir qu'ailleurs, ils ont commencé bien avant eux et qu'ils n'ont fait que copier... Mais bon, c'est bien la mentalité marseillaise ça ! Bravo aux Belges qui montrent une créche extraordinaire.<br /> Bon Week end<br /> bizz<br /> Pat
Répondre
D
Alors là, je suis épatée !<br /> Une présentation magistrale, avec un texte qui commente merveilleusement les photos mais surtout les magnifiques réalisations personnelles.<br /> Je suis vraiment admirative devant tout ce travail et le rendu, même si on s'écarte des crèches traditionnelles.<br /> Ton article se lit comme un conte, avec de superbes images.<br /> Un grand bravo à Philippe et Hubert : ils mériteraient vraiment un prix spécial !<br /> Je suis admirative devant leur investissement dans tout ce travail.<br /> Bon week end, qui s'annonce sibérien !<br /> Bisoux, ma santounette et merci pour cette découverte.
Répondre
A
oufti diou, qué n'affaire... <br /> Oui Santounette, c'est comme çà qu'ils disent par là quand c'est quelque chose.<br /> Et pour connaître l'Abbaye de Val-Dieu dans le Pays d'Aubel je peux affirmer que Philippe et Hubert on fait un travail de maquettiste remarquable et même si vos lecteurs habituels voudraient s'en offusquer, je trouve leur travail commun remarquable et alors, que dire du commentaire, j'ai bien ri dans mon coin du Brabant Wallon.<br /> Bravo les deux comparses, cré vin diou une affaire.<br /> Merci Santounette de mettre notre petite Belgique fragilisée par nos politiciens sur un piédestal.<br /> André, le fada belge des santouns bleus..., un peu gelé avec ces températures glaciales.
Répondre